Solidarité

«Au Brésil, le génocide continue»

Mobilisés à Brasilia la semaine dernière, des milliers d’autochtones ont protesté contre la politique d’extermination dont ils se disent victimes. A Genève aussi, ils ont fait entendre leur voix.
«Au Brésil, le génocide continue»
Le 3 avril, le collectif Breakfree suisse a mis en cause UBS pour ses investissements dans deux multinationales céréalières, coresponsables selon lui de la destruction de la forêt amazonienne. Luna Bayard
Peuples indigènes

Nous résistons depuis cinq cent dix-neuf ans et nous continuerons!» C’est avec ce slogan que plus de 4000 représentants autochtones de tout le pays ont établi leur campement à Brasilia la semaine dernière pour protester contre la politique du gouvernement à leur égard. «La Constitution fédérale de 1988 a consacré la nature pluriethnique de l’Etat brésilien. Pourtant, nous vivons la plus grave situation d’attaques à nos droits depuis le retour de la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion