Scène

Deflorian et Tagliarini, ou les presque riens de l’existence

Les deux artistes italiens ont présenté ce week-end Quasi Niente sur le plateau du Grütli à Genève.
Deflorian et Tagliarini, ou les presque riens de l’existence
L’héroïne, jouée ici par Daria Deflorian et deux autres comédiennes (Francesca Cuttica et Monica Piseddu) à ces différents âges de la vie, tourne en rond. CLAUDIA PAJEWSKI
Théâtre

On avait rarement été touché par un spectacle comme cette fois-là en sortant du Théâtre de l’Usine. C’était en 2014. Daria Deflorian, ancienne assistante de Pippo Delbono, et le comédien et danseur Antonio Tagliarini semblaient flotter au-dessus de l’existence. Pas la leur, mais celle de Janina Turek, cette femme polonaise ayant consigné les moindres gestes du quotidien dans les carnets retrouvés par sa fille après son décès. Des tonnes de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion