Solidarité

Cheminement vers le pardon

Il y a vingt-cinq ans débutait le génocide rwandais. Entre avril et juillet 1994, les extrémistes hutus assassinaient au moins 800’000 personnes, essentiellement des Tutsis.
Cheminement vers le pardon
Une femme examine les noms des victimes du génocide au mémorial de Kigali, le 3 août 2017. KEYSTONE
Rwanda

L’accolade est longue et chaleureuse. Pascal et Jean-Bosco se connaissent depuis les bancs de l’école. Le premier fait pourtant partie des hommes qui ont tué le père du second en 1994, lors du génocide rwandais. Mais Jean-Bosco lui a depuis pardonné. > Lire aussi notre édito: Rwanda: une mémoire à soigner Une pluie drue s’abat sur Mutete, petite commune perchée sur un plateau enserré par les nuages bas, au bout

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion