Suisse

Les abeilles, un gagne-pain fragile

Apiculteur professionnel depuis dix ans, Jacques Castella a dû diversifier son activité pour en vivre.
Les abeilles, un gagne-pain fragile
«Je n’utilise presque jamais de voile», confie Jacques Castella. L’apiculteur de Neirivue élève des abeilles Buckfast, une race d’avettes réputées pour leur docilité et leur résistance aux maladies. ANDRÉ BULLIARD
Fribourg

Dans la fraîcheur matinale, elles ne sont qu’une poignée à pointer dehors le bout de leur dard. Ces quelques courageuses se sont déjà mises au travail autour de la maison de Jacques Castella à Neirivue. «On en voit déjà quelques-unes avec du pollen», observe l’apiculteur en pointant du doigt l’une de ses abeilles. Le réveil de ses protégées marque le début de plusieurs mois de travail intense. «Dès maintenant, c’est

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion