Genève

Des chats virés de l’école

Une école mène une expérience de ronronthérapie, qui permet d’améliorer les résultats en favorisant un meilleur climat scolaire. Mais des difficultés ont eu raison de la démarche. Notre enquête.
Des chats virés de l’école
Les bienfaits de la ronronthérapie sont attestés par de nombreuses études scientifiques. LDD
Ecole primaire

La conseillère d’Etat genevoise Anne Emery-Torracinta met un terme à une expérience pédagogique innovante qui se déroule dans une école primaire du canton, a appris Le Courrier. A Vernier, en réseau d’enseignement prioritaire, un projet pilote de ronronthérapie a été testé. De quoi s’agit-il? Tout simplement de faire cohabiter chats et élèves, puisque les premiers ont la faculté d’apaiser les seconds et, ainsi, de favoriser les apprentissages. «Quand je caresse

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion