International

Manifestations réprimées aux Comores

Plus d’une centaine de partisans de l’opposition qui manifestaient au lendemain de l’élection présidentielle, qu’ils estiment entachée de fraudes.
Manifestations réprimées aux Comores 2
Les échauffourées ont eu lieu lundi à Moroni, la capitale des Comores (photo prétexte). KEYSTONE
Comores

Des manifestants de l’opposition ont été violemment dispersés par les forces de l’ordre lundi à Moroni, la capitale des Comores. L’archipel attend les résultats du premier tour de l’élection présidentielle, qui doivent consacrer le triomphe du sortant Azali Assoumani, accusé par ses adversaires et la société civile d’avoir orchestré une fraude généralisée. Les gendarmes ont dispersé avec des lacrymogènes et des balles en caoutchouc plus d’une centaine de partisans de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion