Cinéma

Stéphane Goël. Le documentaire en artisan

Membre du collectif Climage, le cinéaste vaudois est de retour sur les écrans avec Insulaire. Point d’orgue d’une ­riche filmographie vouée à «raconter le réel».
Stéphane Goël. Le documentaire en artisan
Cinéaste autodidacte, Stéphane Goël a trouvé sa voie dans le documentaire. OLIVIER VOGELSANG
Portrait

A l’affiche depuis dix jours, Insulaire  nous emmène sur l’île de Robinson Crusoé, au large du Chili. Entre passé et présent, ce film conte les mésaventures de son gouverneur – le baron bernois Alfred von Rodt – et celles de ses descendants, très suisses dans leur crispation identitaire face à l’immigration du continent. L’accueil enthousiaste de la presse romande sonne comme une consécration pour son auteur, qui nous donne rendez-vous au Buffet

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion