Vaud

Tracts: Lausanne est un poil trop sévère

Une simple distribution de tracts dans la rue n’a pas à être autorisée, rappelle la justice vaudoise.
Lausanne est un poil trop sévère
Action de l’Association pour l’égalité animale, le 12 janvier 2017, à l’occasion de Swiss Expo au Palais de Beaulieu. Contrairement aux manifestations de ce type, la distribution de tracts n’est pas soumise à autorisation. Keystone
Lausanne 

Les militants peuvent être rassurés. Le Tribunal cantonal rappelle que tout un chacun peut distribuer des tracts sur le domaine public, sans autorisation. Depuis quelques années, la pratique ne va pas de soi. Après Vevey, c’est Lausanne que la justice rappelle à l’ordre, à la demande des antispécistes de l’association Pour l’égalité animale (PEA). C’est une victoire pour la liberté d’expression, se félicite l’association, qui diffuse la décision du Tribunal

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion