Musique

Une chanteuse sahraouie déprogrammée

Le Maroc a-t-il exigé la déprogrammation du concert d’Aziza Brahim au festival Arabofolies?
artiste sahraouie déprogrammée
Aziza Brahim. DR
Paris

La chanteuse sahraouie Aziza Brahim devait se produire le 10 mars au festival Arabofolies, à Paris. Mais l’Institut du monde arabe (IMA), organisateur, a déprogrammé le concert «pour une raison indépendante de la volonté de l’artiste». A la place, il accueillera le compositeur et musicien palestinien Faraj Suleiman. Selon le site de RFI, cette annulation fait suite à la pression du Maroc, alerté par un article paru sur «un site marocain

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion