Solidarité

Caoutchouc et dépossession au Liberia

Un rapport de l’ONG Pain pour le prochain fait état de violations des droits humains au Liberia dans lesquelles sont impliquées deux filiales suisses d’une multinationale.
Caoutchouc et dépossession au Libéria
La plantation d’hévéas de Salala Rubber Corporation (SRC) s’étend sur une surface de 4500 hectares. Pain pour le prochain.
Afrique

«L’agriculture tropicale responsable.» Tel est le slogan de Socfin, multinationale luxembourgeoise active dans l’exploitation de palmiers à huile et d’hévéas. Or, selon un rapport de l’organisation non-gouvernementale suisse Pain pour le prochain (PPP), la firme se serait rendue coupable de violations des droits humains dans des plantations d’hévéas au Liberia. L’ONG met en lumière l’implication de deux de ses filiales suisses, Sogescol et Socfinco, basées à Fribourg. Socfin est active

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion