Genève

Bras de fer autour de la sous-traitance

Un projet de loi de la droite pour une augmentation des activités sous-traitées par les TPG sera soumis au Grand Conseil cette semaine. Les syndicats brandissent déjà la menace d’un référendum.
Bras de fer autour de la sous-traitance
La sous-traitance concerne notamment les lignes de campagne et périphériques. JPDS
Transports publics

Fixé à 10%, le plafond du volume d’activités pouvant être données en sous-traitance par les Transports publics genevois (TPG) va être débattu au Grand Conseil cette semaine. Il pourrait passer à 15%. Si le projet de loi est accepté, les syndicats lanceront un référendum. Les députés PLR, à l’origine de la demande de modification, visaient 20% en 2016. Il s’agit là donc d’un compromis à la baisse qui est ressorti

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion