Genève

Urgences pédiatriques sous pression

Le personnel soignant de l’hôpital a manifesté jeudi après-midi devant l’hôpital. Il réclame davantage de postes.
Urgences pédiatriques sous pression
Il faudrait créer environ vingt postes pour permettre au service de tourner, estime le personnel épuisé. ELE
HUG

Entre 2010 et 2018, le nombre de consultations au Service d’accueil et d’urgences pédiatriques des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) a augmenté de 36%. Dans le même temps, le personnel a, lui, diminué de 15%. Ces chiffres, communiqués par le Syndicat des services publics (SSP), en disent long sur la colère des employés. Jeudi après midi, une vingtaine d’infirmier-ère-s et d’aides-soignant-e-s ont manifesté devant les urgences pédiatriques. Ils réclament davantage

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion