International

L’«aberrante» loi anticasseurs

L’avocat Jean-Pierre Mignard, pourtant proche d’Emmanuel Macron, pointe un texte inefficace, décidé dans l’urgence et qui donne un pouvoir exorbitant aux préfets.
L’«aberrante» loi anticasseurs
Paris, le 2 février. Le gouvernement justifie la loi anticasseurs par la violence qui serait une caractéristique des «gilets jaunes». KEYSTONE
France

Longtemps proche du PS, intime de Ségolène Royal et de François Hollande, aujourd’hui proche d’Emmanuel Macron, l’avocat Jean-Pierre Mignard met en garde contre le vote de la loi anticasseurs, votée mardi par l’Assemblée nationale, qu’il juge «dangereuse». En rejoignant En marche en 2017, vous parliez de Macron comme d’un espoir «pour ceux qui ont le goût de la liberté et de la démocratie». Alors que la majorité a voté la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion