Culture

Une diva est née à l’opéra de Lausanne

Remplaçante dans le rôle-titre de l’Anna Bolena de Donizetti, la soprano Shelley Jackson a tout d’une grande ­belcantiste.
Une diva est née à l’opéra de Lausanne
Daniel ­Golossov, Edgardo ­Rocha et Shelley ­Jackson. ALAN HUMEROSE
lyrique

Un timbre de velours, des aigus irréprochables, une virtuosité ductile, un phrasé expressif, de même qu’une présence émouvante et envoûtante: la soprano étasunienne Shelley Jackson, lauréate en 2017 du 40e Grand Prix international Maria Callas, a déployé, pour le plus grand plaisir du public de la première d’Anna Bolena dimanche à l’Opéra de Lausanne, les ailes d’un talent unique. Un talent d’autant plus remarquable que la partition belcantiste composée en

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion