Genève

Une adhésion d’office à la caisse publique est envisageable

Les Genevois dont la prime est payée tout ou partie par l’Etat pourraient-ils être obligés d’adhérer à la Caisse publique cantonale? Oui, moyennant une adaptation législative.
Une adhésion d’office est envisageable à la Caisse publique
Les genevois voteront le 10 février diront s'ils souhaitent une caisse d'assurance maladie et accidents genevoise publique a but social.(KEYSTONE/Martial Trezzini)
Votation

L’initiative du Parti du travail (PdT) pour la création d’une caisse maladie publique sera soumise au vote des Genevois le 10 février. Aujourd’hui, l’Hospice général finance les primes maladie et les frais médicaux de 40 000 personnes. Le canton a également octroyé des subsides pour un montant de 276 millions de francs en 2017. Des coûts en perpétuelle augmentation. Si l’initiative du PdT était acceptée, l’Etat pourrait-il obliger les personnes dont les primes

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion