Genève

Malaise après les propos d’une élue verte

Une élue meyrinoise a défendu une position discriminatoire sur les homosexuels dans le cadre de la campagne sur la laïcité.
Malaise après les propos d’une élue verte
La députée d’Ensemble à gauche Jocelyne Haller (à dr.) regrette le «dérapage» de Sabine Tiguemounine. RA
Mariage gay

Depuis jeudi, les propos de la conseillère municipale meyrinoise, Sabine Tiguemounine, créent le malaise à gauche. Cette élue écologiste est en première ligne pour combattre la loi sur la laïcité soumise au référendum le 10 février prochain. Elle est directement concernée puisque, portant le voile islamique, elle ne pourrait plus siéger avec celui-ci en plénière en cas d’adoption de ce texte. Interrogée par la Tribune de Genève dans le cadre

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion