Vaud

Changins concurrence Marcelin

Le Conseil d’Etat veut regrouper ses services sur deux sites. Nyon rit et Morges doute.
Changins concurrence Marcelin
Le chantier mis en place par le Conseil d’Etat ne fait pas forcément les affaires du site de Marcelin, près de Morges. Archives La Côte
Agriculture

La communication est passée en toute discrétion, après sa validation par le Conseil d’Etat lors de son ultime séance de l’année 2018: le canton de Vaud entend regrouper sur deux sites l’ensemble des prestations publiques en lien avec l’agriculture. Actuellement, on recense cinq implantations pour la formation et les services agricoles cantonaux sur les territoires de Nyon, Morges, Lausanne, Epalinges et Moudon. La Municipalité de Nyon s’est félicitée sans tarder

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion