Coco Chanel, un parfum de mystère

La créatrice de mode était fichée comme agent du renseignement allemand. Une collaboration ambiguë.
Coco Chanel, un parfum de mystère
Coco Chanel, photographiée par Boris Lipnitzki en 1937, à Paris. KEYSTONE
Deuxième guerre mondiale

Nom de code «Westminster»: l’agent F-7124 inscrit dès 1941 dans les registres berlinois de l’Abwehr, les services de renseignement de l’armée allemande, n’était autre que Gabrielle Chanel, la célèbre créatrice de mode qui a incarné l’élégance française tout au long du XXe siècle. Coco Chanel, une collabo? L’affaire semblait totalement improbable! La brillante et opiniâtre femme d’affaires n’a-t-elle pas largement contribué à la renommée de la haute couture française? N’a-t-elle

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion