Musique

Le retour des clébards de l’austérité

Les Sleaford Mods de ­Nottingham, bol d’air et coup de pied aux fesses, détonnent dans le paysage du rock anglais. Entretien.
Le retour des clébards de l’austérité
Jason Williamson et Andrew Fearn rechignent à s’afficher en héros de la classe ouvrière. DUNCAN STAFFORD
Electro-punk

Les groupes anglais qui font parler d’eux sont généralement de Londres, parfois de Liverpool, Manchester ou Bristol. Plus rarement de Nottingham (Ten Years After et Tindersticks faisant office d’exceptions). Jason Williamson et Andrew Fearn ont donc imposé la cité industrielle des Midlands sur la carte musicale avec Sleaford Mods. Quand ils déboulent en 2013 avec leur premier album, Austerity Dogs, ces autoproclamés «clébards de l’austérité» font souffler un vent de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion