Suisse

Le bunker «indigne» encore en service

Au Tessin, des citoyens veulent fermer un centre pour requérants d’asile installé dans un abri de la PC.
Le bunker «indigne» encore en service
Trop étroits, trop peu aérés: les abris de la protection civile (ici à Lumino) ne devraient, en théorie, pas être utilisés plus de 90 jours. KEYSTONE
Asile

Une longue rampe creusée dans le sol mène vers des portes noires, à quelques mètres sous terre: bienvenue à l’abri antiatomique de la protection civile de la commune de Camorino, un des quatre centres d’accueil collectifs tessinois pour requérants d’asile, géré par la Croix-Rouge. Estimant que les conditions de vie y sont indignes, des défenseurs des réfugiés réclament sa fermeture. Le canton a annoncé qu’il construirait un nouveau centre. Le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion