Égalité

Le viol, cette arme silencieuse

L’impunité pour les violences sexuelles commises lors des conflits est encore très répandue, analyse Manon Schick, directrice d’Amnesty International Suisse. Interview.
Le viol, cette arme silencieuse 3
Le médecin congolais Denis Mukwege et la militante yézidie Nadia Murad, lauréats du Prix Nobel de la paix 2018 pour leur lutte contre les violences sexuelles. KEYSTONE
Violences sexuelles

Les guerres ont un impact certain sur les femmes. Bon nombre de celles-ci sont victimes de viols et d’actes de torture dans des situations de conflit. Et ce qu’elles subissent est souvent passé sous silence. Cette année, ce mutisme a été rompu avec l’attribution du Prix Nobel de la paix au médecin congolais Denis Mukwege et à la militante yézidie Nadia Murad. Le premier a passé sa vie à soigner

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion