Régions

Des fausses couches qui coûtent cher

Entre flou juridique et pratiques divergentes, les soins en cas de fausses couches ne sont pas intégralement remboursés. Des initiatives veulent changer ça.
Des fausses couches qui coûtent cher
Si une grossesse est interrompue avant la treizième semaine, les frais qui y sont liés, comme ici une échographie, ne sont pas remboursés intégralement. Keystone
Santé

En Suisse, lors d’une grossesse, on ne paie que de sa personne et pas de sa poche. La confédération rembourse, via l’assurance-maladie, 100% des soins liés à la grossesse sans devoir payer la franchise et la quote-part. Depuis 2014, même les prestations n’ayant pas de rapport avec la gestation sont incluses. Mais pour obtenir ces «largesses» des assureurs, il faut mener sa grossesse à terme. Celles se terminant avant la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion