Genève

Des auxiliaires dénoncent Dnata

Trois employés au tri de bagages témoignent des conditions de travail «harassantes» imposées par l’entreprise émiratie d’assistance au sol. Les syndicats déplorent le vide conventionnel.
Des auxiliaires dénoncent Dnata
Depuis le 1er janvier 2018, les employés de Dnata ne sont plus protégés par la CCT d’entreprise obtenue après une grève en 2011. KEYSTONE
Aéroport de Genève

Deux ex-employés et un employé du tri de bagages à Dnata ont dénoncé devant la presse les conditions de travail «insoutenables» imposées par l’entreprise d’assistance au sol appartenant à un fonds souverain émirati. Celle-là même qui a remporté en 2016 une concession de l’Aéroport international de Genève, peu après le voyage du conseiller d’Etat Pierre Maudet à Abu Dhabi – sans qu’un lien de causalité n’ait jusque-là été établi malgré les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion