Suisse

Marche arrière sur les ventes d’armes

Face aux pressions, Johann Schneider-Ammann va proposer au Conseil fédéral de suspendre l’assouplissement de l’ordonnance sur le matériel de guerre.
Marche arrière sur les ventes d’armes
La coalition contre les exportations d’armes dans les pays en guerre civile se réjouit de ce retour en arrière mais préférerait un abandon à une suspension. KEYSTONE
Commerce des armes

Le ministre de l’économie Johann Schneider-Ammann va proposer au Conseil fédéral «d’attendre avant d’agir» sur la libéralisation de l’ordonnance sur le matériel de guerre. «La pression de l’extérieur a joué un rôle», déclare-t-il mardi dans la presse. «Il faut en effet étudier les conditions actuelles sur les marchés et analyser les avantages et les conséquences d’un tel assouplissement», explique le conseiller fédéral démissionnaire dans 24 Heures et La Tribune de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion