Solidarité

L’homme du nettoyage social

Derrière le discours sécuritaire de Jair Bolsonaro, favori de la présidentielle au Brésil, pointe le rétablissement des vieilles hiérarchies sociales. L’éclairage d’Armelle Enders.
Candidat poignardé en pleine rue
Ex-capitaine de l’armée, Jair Bolsonaro est un personnage controversé, habitué des saillies racistes, misogynes et homophobes. KEYSTONE
Brésil

Pour lui, la dictature (1964-1984) n’a pas eu la main assez ferme. Réactionnaire, raciste, ultralibéral, Jair Bolsonaro, ancien capitaine de l’armée brésilienne, est au seuil de la présidence, avec le rêve d’extirper, cette fois-ci pour de bon, la mauvaise herbe communiste, féministe et assimilés. Un discours qui fait froid dans le dos mais qui a séduit, le 7 octobre dernier, près de la moitié (46%) des votants. Le candidat du Parti

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion