Solidarité

Cimetière ouvrier sous le tarmac

Le 29 octobre, Recep Tayyip Erdogan inaugurera au nord d’Istanbul le plus grand aéroport au monde. Un projet de prestige auquel les ouvriers et leurs syndicats ont payé un très lourd tribut.
Cimetière ouvrier sous le tarmac
En juin, quatre mois avant le délai prévu, le méga-aéroport d’Erdogan n’était qu’un chantier. Il est aujourd’hui pratiquement terminé au prix d’innombrables violations des droits humains. KEYSTONE
Turquie

«Ce projet est la fierté de la Turquie, et personne n’a le pouvoir de l’arrêter ou de faire obstruction», proclamait le 18 septembre dernier, le Ministère turc des transports à propos du troisième aéroport d’Istanbul. Ce mastodonte de béton construit à l’abri des regards indiscrets, sera inauguré le 29 octobre par le président Recep Tayyip Erdogan. Au prix d’une exploitation féroce et d’une répression brutale. Cet aéroport, appelé à être le plus

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion