Vaud

«Je ne suis pas un révolutionnaire»

Alors que des grèves sont annoncées dès le 15 octobre dans plusieurs régions de Suisse, un maçon témoigne des conditions de travail toujours plus pénibles de son corps de métier.
«Je ne suis pas un révolutionnaire»
"On travaille sous pression. Les délais sont toujours plus courts et on nous demande d’aller toujours plus vite." KEYSTONE/PHOTO PRÉTEXTE
Construction

La semaine dernière 1300 maçons se sont réunis à Lausanne dans le cadre de la renégociation de la convention nationale du secteur qui arrive à échéance à la fin de l’année. La situation entre syndicats est entrepreneurs est tendue. Les syndicats dénoncent les revendications de la Société suisse des entrepreneurs (SSE) qui désire entre autre faire passer la retraite des maçons à 65 ans ou encore augmenter les heures supplémentaires.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion