International

Tensions avant les élections

La Bosnie n’arrive pas à sortir du cercle vicieux du nationalisme, qui domine les élections générales de dimanche.
Tensions avant les élections
Les élections dimanche en Bosnie pourraient renforcer les divisions ethniques alors qu'un nationaliste serbe pro-russe Milorad Dodik (à gauche sur la photo) se présente à la présidence du pays. KEYSTONE
Bosnie

Les élections générales de dimanche illustrent les maux persistants de la Bosnie, 25 ans après le conflit intercommunautaire. Un pays pauvre et divisé où politiques bosniaques, croates et serbes, jouent sur la corde nationaliste et identitaire. «L’impossibilité de sortir de ce cercle vicieux du nationalisme représente un problème réel pour la Bosnie», écrit dans le quotidien de Sarajevo Oslobodjenje, l’historien Dragan Markovina. L’hymne du pays, par exemple, n’a pas de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion