Scène

Sous le signe du Mexique

Du théâtre mexicain ouvre la saison du Poche. Violent, inédit et réussi.
Sous le signe du Mexique
Dans cette histoire de famille recomposée borderline, la comédienne Paulina Treviño captive de bout en bout, témoin du décès de son père assassiné devant un distributeur de billets, sort que subira aussi son beau-père. Paulina Chavez
Théâtre

A Genève, Le Poche vient de rouvrir ses portes avec une pièce mexicaine jouée par des comédien-ne-s de la Compagnie nationale de Théâtre du Mexique (CNT). Dans cette histoire de famille recomposée borderline, la comédienne Paulina Treviño captive de bout en bout, témoin du décès de son père assassiné devant un distributeur de billets, sort que subira aussi son beau-père. La jeune femme bataille également contre une mère peu aimante,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion