Suisse

Deux claques à digérer

La crainte d’une hausse des prix a poussé les Suisses à dire un «non» sec aux deux initiatives alimentaires.
Deux claques à digérer 4
Des melons et des citrons où est indiquée la provenance (Italie et France), sur le marché de Plainpalais, cet été, à Genève, KEYSTONE
Votations fédérales

C’est le porte-monnaie qui a fait pencher la balance du côté du «non». Si les Suisses s’étaient montrés très sensibles aux deux initiatives agroalimentaires dans les premiers sondages, le résultat final est assez sec, avec un rejet à 61,3% de l’initiative «pour des aliments équitables» et à 68,4% de celle «pour la souveraineté alimentaire». La crainte brandie par Economiesuisse d’une hausse des prix de la nourriture jusqu’à 50% a fait

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion