Histoire

L’Afrique, un eldorado pour la Chine

Inscrite sur les nouvelles routes de la soie, l’Afrique bénéficie d’importants investissements chinois.
L’Afrique, un eldorado pour la Chine
Inauguré en mai 2017, le port polyvalent de Doraleh, à Djibouti, est équipé pour le transfert de conteneurs et de marchandises en vrac. D’un coût de 590 millions de dollars, il a été financé conjointement par le Gouvernement de Djibouti et une société d’Etat chinoise. DR
Géopolitique

La Chine les nomme «La ceinture et la route». Les nouvelles routes de la soie dévoilées à l’automne 2013 par Pékin ne se contentent plus de relier l’Empire du Milieu à l’Europe, comme l’ancienne Route de la soie rendue célèbre par Marco Polo au XIIIe siècle. Elles mènent désormais jusqu’au cœur de l’Afrique et au Maghreb. L’initiative «La ceinture et la route» est «une voie pour la paix», selon le président

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion