International

Benalla joue la carte de l’apaisement

L’ancien chargé de mission du président Macron a voulu se montrer sous son meilleur jour. Mais ses explications peinent à convaincre.
Benalla joue la carte de l’apaisement
Alexandre Benalla a nié avoir «jamais été le garde du corps d’Emmanuel Macron», que ce soit pendant la campagne présidentielle ou après son accession à l’Elysée. KEYSTONE
France

Ceux qui s’attendaient à des invectives en auront été pour leurs frais. Mercredi, c’est un Alexandre Benalla courtois et bien disposé qui s’est présenté devant la commission d’enquête du Sénat. L’ex-collaborateur du chef de l’Etat, a été mis en examen pour avoir malmené des manifestants en marge des défilés parisiens du 1er Mai. Sur le fond, Benalla a suivi la même stratégie, consistant à minimiser autant que possible son rôle auprès

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion