Suisse

«Il faut parler du suicide»

Après une première campagne en Suisse alémanique, l’association Stop Suicide étend ses efforts en Suisse romande.
«Il faut parler du suicide»
«Souvent, les proches se sentent impuissants face à une confidence lourde à porter. Il faut écouter, être présent pour la personne, puis solliciter l’aide d’un professionnel», martèle Laurence Zbinden, responsable formation et qualité au 147, chez Pro Juventute. KEYSTONE EDDY RISCH
Prévention

«Un ami à moi voulait se suicider à cause de propos racistes (…)», c’est ainsi que commence le témoignage de Lionel, un jeune adulte qui explique dans une vidéo comment il a aidé un proche ayant des pensées suicidaires. Cette vidéo fait partie de la nouvelle campagne nationale de sensibilisation et de prévention du suicide des jeunes. Celle-ci a démarré lundi en Suisse romande, lors de la journée mondiale de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion