International

Notre planète s’étouffe

Les années de sécheresse, la concentration de gaz à effet de serre augmente plus vite dans l’atmosphère.
Notre planète s’étouffe
La sécheresse (ici le Rhin près de Lobith, aux Pays-Bas, début août) pourrait devenir un cercle vicieux, selon une étude de l'EPFZ.
Climat

Alors que la canicule de cet été est encore dans tous les esprits, une étude de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich, publiée ce jeudi dans la revue britannique de référence Nature, révèle que pendant les années sèches à l’échelle planétaire, comme en 2003 ou 2015, la concentration de dioxyde de carbone (CO2) dans l’atmosphère augmente plus rapidement que lors des années normales. Le phénomène est d’autant plus préoccupant qu’il pourrait

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion