Arts plastiques

Nina Zimmer, force tranquille

Il y a deux ans que l’Allemande a repris les rênes du Kunstmuseum et du Centre Paul Klee à Berne. Soutiens financiers à la baisse, affaire Gurlitt: la «Superdirektorin» surmonte les difficultés sans ciller.
Nina Zimmer, force tranquille
Nina Zimmer a quitté le Kunstmuseum de Bâle pour prendre la direction de celui de Berne et du Centre Paul Klee. CHARLY RAPPO
Entretien

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion