Neuchâtel

A Neuchâtel, la formation jusqu’à 18 ans divise

Le groupe PopVertSol neuchâtelois souhaiterait imiter le canton de Genève. Un projet rédigé par les députés popistes a été dévoilé mardi matin. Leur but: inscrire l’obligation de formation jusqu’à 18 ans dans la Constitution cantonale.
A Neuchâtel, la formation jusqu’à 18 ans divise
Monika Maire-Hefti, conseillère d’Etat socialiste en charge de l'éducation, ne nie pas que l’augmentation du taux de jeunes formés est l’un des défis du Conseil d’Etat. Mais pour elle, rendre la scolarité obligatoire jusqu’à 18 ans n’est pas la solution adéquate. KEYSTONE
École

En matière d’éducation post-obligatoire, la situation de Neuchâtel préoccupe les députés PopVertSol. Une étude de l’Office fédéral de la statistique datant de janvier 2018, montre que seuls 89,8% des élèves du canton obtiennent une maturité ou une première certification du degré secondaire II. Un résultat bien en deçà de la moyenne suisse qui est de 94%. Sarah Blum, député POP neuchâteloise et première signataire du projet de décret, ajoute que «dans

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion