Vaud

Un quartier à vocation sociale fâche ses habitants

Les locataires du quartier du Parc Saint-George, à vocation sociale, se battent contre le propriétaire. La municipalité refuse d’octroyer le permis d’habiter.
Un quartier à vocation sociale fâche ses habitants
Un promoteur promettait un complexe idyllique. Quatre ans après, les infrastructures promises ne sont pas construites. KEYSTONE-prétexte
Yverdon

A Yverdon-les-Bains, la société Parc Saint-George SA – le propriétaire – promettait un complexe idyllique d’environ 90 appartements comprenant une cafétéria avec terrasse, une salle d’activités et une autre dédiée au bricolage, un fitness, un espace bien-être et des bains. Pourtant, quatre ans et demi après l’inauguration, les résidents – des seniors, des handicapés et des bénéficiaires des services sociaux – n’ont toujours pas vu la couleur de ces locaux communs,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion