Genève

Une plainte contre le SPMI et des éducateurs

Une mère dont la fille a été victime d’abus sexuel de la part d’un autre mineur dépose plainte à l’encontre de deux collaborateurs du SPMI et de trois éducateurs.
Une plainte contre le SPMI et des éducateurs
Des collaborateurs du SPMI sont visés par la plainte de la mère de la victime. Le SPMI (bâtiment sur la photo), estime n'avoir «aucune responsabilité». JEAN-PATRICK DI SILVESTRO
Mineurs

La mère d’une mineure victime d’abus sexuel dans un foyer estime que les services de l’Etat n’ont pas suffisamment protégé sa fille. Le drame s’est déroulé en 2016, dans un foyer genevois pour mineurs. Une fille de 10 ans a été abusée sexuellement par un garçon de douze ans. Ce dernier a été condamné par le Tribunal des mineurs pour contrainte sexuelle. Face à la souffrance de la jeune victime, traumatisée

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion