Égalité

Résister au capitalisme cannibale

L’écoféminisme dénonce un système capitaliste dévorant la nature mais aussi les corps, en particulier féminins. L’une de ses représentantes était à Lausanne récemment.
Résister au capitalisme cannibale
La Marche mondiale des femmes articule nombre de revendications écoféministes. KEYSTONE
Mouvement social

L’écoféminisme, pensée encore relativement peu connue en terre francophone, propose une critique radicale du capitalisme en liant les destins de l’écologie et du féminisme. A l’invitation de Pôle sud, de l’association Rovéréaz1L’association Rovéréaz gère le volet socio-pédagogique et l’accueil du public de la Ferme dans le Jardin aux 1000 Mains. et du Réseau Objection de croissance (ROC), l’écoféministe Starhawk était à Lausanne récemment. Devant une salle bondée et attentive, elle

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion