Solidarité

«Le seul terroriste, c’est l’Etat»

Les militants mapuche continuent à être persécutés au Chili. La Suisse estime cependant que l’ambassadrice de ce peuple à l’ONU ne risque rien si elle rentre dans son pays. Interview.
«Le seul terroriste, c’est l’Etat»
Les Mapuche sont connus pour leurs moyens de lutte pacifiques. CAROLINE THIRION
Chili

Non, la justice suisse ne reconnaît pas à l’ambassadrice du peuple mapuche aux Nations Unies le droit d’obtenir l’asile en Suisse, malgré la répression subie par les militants au Chili. Le 17 juillet dernier, Flor Calfunao Paillalef, qui vit à Genève depuis plus de vingt ans, a été sommée de rentrer dans son pays. L’ambassadrice autochtone, lauréate du prix «Femme exilée, femme engagée» de la Ville de Genève en 2008,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion