Livres

Drôle de fugue d’un androïde

Situé à Genève, Le Robot de trop mêle polar et science-fiction pour interroger sur l’amour et le sens de la vie.
Littérature romande

Le dernier roman de Robert Yessouroun, Le Robot de trop, se déroule en des lieux familiers de plus d’un lecteur romand, à Carouge et Genève. Le seul décalage avec la réalité réside dans le temps, conjugué au futur. Drones de transport, androïdes livreurs voire ouvriers sur des chantiers se sont multipliés. En substance, de nombreux robots collaborent avec les humains. A la satisfaction générale, a priori. Science-fiction et humour L’inspecteur

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion