Livres

Cingria musicologue

Le dernier volume de ses Œuvres complètes dévoile un Cingria érudit, fasciné par la musique du Moyen Age. Entretien avec Alain Corbellari.
Charles-Albert Cingria en 1887. FONDS CINGRIA, CRLR
Œuvres complètes

«Cingria jouait de l’épinette et rêvait d’être compositeur. La musique est pour lui plus importante que tout», souligne Alain Corbellari. Professeur de littérature médiévale aux universités de Lausanne et Neuchâtel, écrivain, musicologue et compositeur, il est l’un des directeurs des Œuvres complètes de Charles-Albert Cingria (1883-1954), vaste chantier entrepris en 2000 et dont le dernier volume vient de paraître. Après les deux tomes des Récits, après les Propos 1 et 2

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion