International

Le feu aux poudres

Un bidonville de Roms a été incendié en juin par une bande de jeunes d’un quartier sensible. Simple fait divers ou symptôme de l’échec de la politique française? Reportage à Grenoble
Le feu aux poudres
L’incendie du campement a été précédé de menaces, parfois ouvertes, proférées par des habitants du quartier du Mistral et qui n’ont pas été prises suffisamment au sérieux par les autorités locales. EMMANUEL HADDAD
Focus

Le vent alpin siffle en bourrasques le long des coursives du quartier Mistral de Grenoble et, avec lui, les mots s’infiltrent comme des courants d’air dans les appartements mal isolés: «Va pas là-bas, y’a les Roumains!» dit un père à son enfant à bicyclette. «Vous avez volé notre vélo, bande de voleurs!» crient des jeunes du quartier à une mère de famille roumaine… Pendant un an, un bidonville habité par

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion