Histoire

La Croatie face à son passé fasciste

L’ancien Etat fantoche garde les cicatrices de son alignement sur les forces de l’Axe, il y a plus de 75 ans.
La Croatie face à son passé fasciste
Les organisations de jeunesse fascistes croates se sont inspirées de leurs équivalents italiens. BIBLIOTHEQUE NATIONALE ET UNIVERSITAIRE DE ZAGREB
Croatie

Parmi les Etats fantoches à la botte du IIIe Reich durant la Seconde Guerre mondiale, la Croatie s’est démarquée en mettant en place ses propres camps de concentration. Ils n’étaient pas administrés par les nazis mais par les oustachis (littéralement «insurgés»), des ultranationalistes croates rêvant d’un Etat débarrassé de ses Serbes, de ses Juifs et de ses Roms. A la fin de la guerre, la Croatie est absorbée par la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion