Religions

Un petit pas pour l’intercommunion

L’épiscopat allemand a tenté d’assouplir l’accès à l’eucharistie du conjoint non catholique. L’ «affaire» donne le pouls des tensions et des progrès en présence.
Un petit pas pour l’intercommunion 1
Dans l’avion qui le ramenait à Rome après son passage à Genève, le pape est revenu sur l’«affaire allemande». KEYSTONE
Œcuménisme

La visite du pape à Genève, fin juin, a ramené les projecteurs sur l’œcuménisme. Certains en critiquent l’essoufflement. Notamment sur la question de l’accès à l’eucharistie pour les divorcés-remariés ou pour les couples mixtes – catholico-protestant en l’occurrence. De tels blocages minent l’avancée concrète de l’œcuménisme et suscitent l’incompréhension, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’Eglise. Un imbroglio a récemment remis la question de l’intercommunion au centre: la Conférence des évêques

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion