Genève

Sécuriser le chemin de l’école

Plusieurs communes ont récemment adopté des motions visant à rendre les déplacements des écoliers plus sûrs, grâce à une démarche participative.
Sécuriser le chemin de l’école 1
Il suffit souvent de raccourcir une haie, de déplacer un bac à fleurs ou une place de stationnement pour sécuriser un passage piéton. JEAN-PATRICK DI SILVESTRO
Sécurité routière

Les patrouilleuses scolaires ou les pédibus n’ont pas le monopole de la sécurité routière pour les écoliers genevois. D’autres mesures, souvent légères, peuvent être prises par les autorités municipales pour rendre les déplacements vers l’école plus sûrs. Genève s’active actuellement dans ce domaine, grâce à plusieurs textes déposés par les Verts dans des communes urbaines qui préconisent l’élaboration de plans de mobilité scolaire (PMS). Une démarche participative pour identifier les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion