Suisse

Cinq indices troublants

Le nouveau ministre Ignazio Cassis chercherait-il à infléchir à droite la politique étrangère de la Suisse?
Cinq indices troublants
Ignazio Cassis aux Chambres le 11 juin dernier. De plus en plus de critiques fusent sur le conseiller fédéral, notamment de la gauche. KEYSTONE
Diplomatie

La politique étrangère de la Suisse serait-elle en train de faire un grand virage à droite sous l’impulsion d’Ignazio Cassis? C’est en tout cas l’accusation portée samedi devant les délégués du Parti socialiste par son président Christian Levrat, parlant même d’un conseiller fédéral «à la dérive». Politiciens et médias ont beaucoup glosé ces dernières semaines sur certaines déclarations du nouveau chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) concernant l’Europe

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion