Scène

Parce que copier n’est pas voler

L’artiste lillois Antoine Defoort est invité au Belluard pour disserter sur le droit d’auteur. Sur le thème de la solitude, le festival prend ses quartiers dès jeudi à Fribourg.
Parce que copier n’est pas voler
Antoine Defoort ­argumente et convainc dans un solo à ­cheval entre conférence documentée et ­humour fiévreux. MARTIN ARGYROGLO
Arts vivants 

Il cite Diderot et Condorcet, chante Les parapluies de Cherbourg, disserte contrefaçon et délai légal de protection, se passionne pour la propriété intellectuelle, le droit moral et le droit patrimonial. Loin d’être indigeste, Antoine Defoort, artiste lillois associé au Centquatre-Paris, nous emporte élégamment au cœur d’un système totalement baroque. C’est piégeux. On croit d’abord l’avoir compris, et puis non. Dans Un faible degré d’originalité, à voir vendredi au festival Belluard

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion