International

L’opacité n’a pas totalement disparu

A l’heure de la visite papale en Suisse, les finances du Vatican sont contrôlées de façon plus sévère.
L’opacité n’a pas totalement disparu
Plusieurs années de dur labeur ont été nécessaires afin de restaurer la respectabilité des finances du Vatican. KEYSTONE
Vatican

Les finances du Vatican vont mieux. Non pas que le Saint-Siège se soit trouvé en manque d’argent à date récente. Mais elles sont moins l’objet d’opérations douteuses. «Elles sont conformes aux exigences de Moneyval (l’organe du Conseil de l’Europe chargé de superviser la lutte contre le blanchiment d’argent, ndlr)», confirme René Brülhart, le ­président de l’Autorité d’information financière (AIF) du ­Vatican. En décembre dernier, Moneyval décernait un certificat de bonne

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion