Lecteurs

Mundial

Nous recevons un poème de la part de John Gutwirth.
Football

Courant partout plein pot
Qui trichent en plongeant
Mettent la main de Dieu au ballon
D’avoir mal font semblant
Des arbitres qui en croquent
Des parieurs fous à lier
Des clubs qui escroquent
Des foules hypnotisées
Des milliards en veux-tu en voilà
Si je pense, c’est ça que je vois!
Mais, avec le Mundial
C’est carrément trop bien
Et même complètement génial
Je ne pense jamais à rien!
Je ne vois que passes en or
Gestes laissant l’âme haletante
Athlétiques corps à corps
Et hyper mathématiques
Des trajectoires éblouissantes
Des penaltys fantastiques
De vivantes idoles
Des courses folles
Des coups de pieds
Que rien ne peut arrêter
Des profondeurs subtiles, de félines détentes
De longs coups d’ailes suivis de centres
En retrait, sur des têtes assassines
Concoctées au fond des officines
Et toute la ménagerie! Dégagements
Dribbles, assist, roulettes, ailes de pigeons
Hat trick, sombrero, petit et grand pont
Coups de coin, touches, coups francs
Et d’autres qui le sont beaucoup moins
Avec l’arbitre seul juge et témoin.
C’est ça qui est génial
Avec le Mundial
C’est que même quand t’es contre
T’es pour, sans te rendre compte
À en devenir loyal
À un hymne national
Auquel le reste du temps
Tu restes indifférent
Passque le pape, le CICR, le climat
Le KGB, la CIA, ISIS, les tsunamis
l’ONU, Le Parti, la NSA, le FMI
C’est que du pipo à côté de la FIFA

TYPP, alias John Gutwirth, Genève

Opinions Lecteurs Lettre De Lecteur Football

Connexion